10 dernières techniques pour sortir hors du corps 3/3

  • -
sphere de vie yoan mryo hypnose relaxation sophrologie

10 dernières techniques pour sortir hors du corps 3/3

Technique 21 : Un chemin

Si vous avez un chemin que vous aimez en particulier, alors cette technique est facile. Marchez sur votre chemin, et au moment où vous y passez, identifiez plusieurs détails marquants que vous pourriez reconnaître immédiatement. Quand vous seriez en position de relaxation, marchez sur votre chemin dans votre esprit. Quand vous arriverez à vos bornes de repérage, vous pourrez annoncer à vous-même : « je suis dehors, ici ». Essayez de marcher sur votre itinéraire familier en imaginant mentalement que vous êtes sur votre lit ou dans votre fauteuil. Ainsi vous ne sauriez plus si vous imaginez la promenade ou la faites en réalité. Après un certain temps, il est possible de sortir juste en suivant votre route sans presque n’y penser.

Technique 22 : Expansion

Adoptez une position de relaxation, allongez-vous sur votre dos. Quand vous êtes complètement relaxé, et même un peu endormi, vous pouvez commencer à imaginer que vous êtes en train de vous déformer lentement – vous agrandir légèrement. Laissez-vous vous accroître de quelques dizaines de centimètres encore, puis rétrécissez à nouveau dans votre corps. A chaque fois que vous tentez cela, augmentez un peu plus, jusqu’à ce que vous pouviez remplir votre chambre avec votre corps. En même temps, donnez de la volonté à votre conscience afin qu’elle sorte du corps au moment où vous emplissez toute votre chambre.

Technique 23 : Explorer sa maison

Couchez-vous et détendez-vous. Permettez à votre imagination d’errer dans votre maison en explorant et examinant chaque détail de chaque pièce. Essayez de repérer quelque chose que vous n’aviez jamais remarqué auparavant : c’est plus facile que vous ne le pensez : nous ne regardons jamais les choses d’aussi près. Une fois que vous avez repéré quelque chose d’inhabituel ou que vous n’aviez pas remarqué avant, vous pouvez aller le vérifier par vous-même – avec votre corps physique évidemment – après que vous avez fini de le visualiser. C’est étonnant de constater combien souvent cela fonctionne. Certaines fois nous sommes « sorti » sans même s’en être rendu compte.

Technique 24 : Bras levé

Adoptez votre position habituelle de relaxation mais cette fois allongez-vous en levant un bras. Maintenez ce bras levé. Quand il tombera, il vous rappellera ce que vous êtes en train de faire. Cet effort de garder un bras levé deviendra intolérable après un certain temps et c’est à cet instant que vous pourriez vous trouver « dehors » – ce peut être la seule façon d’échapper à l’inconfort.

Technique 25 : Retour en enfance

Cette technique ne fonctionne que si vous avez eu une enfance heureuse, parce ce que vous devez imaginer que vous retournez dans votre maison d’enfance. Utilisez votre imagination pour explorer chaque pièce. Souvenez vous de tous les petits détails de là où vous avez joué. La nostalgie souvent, ouvre quelque chose en vous et peut déclencher un tel voyage : vous pourriez sortir de la sorte. Essayez de n’être trop déçu au cas où vous retourniez dans votre maison d’enfance et que tout a été redécoré – rien ne dure éternellement.

Technique 26 : Aides auditives/visuelles

Une des méthodes qui a le plus de succès pour induire une projection astrale, c’est l’hypnose. Cependant, nous n’avons pas forcément d’hypnothérapeute expérimenté à côté de chez soi, donc nous devons essayer de nous hypnotiser nous même. Vous devrez faire une cassette audio avec toutes les instructions appropriées. Si vous enregistrez les détails d’une bonne technique de relaxation, vous finirez par obtenir un état de détente complète juste en écoutant. Ensuite, vous pourrez enregistrez des instructions comme : « Vous êtes maintenant en train de quitter votre corps » ou « Vous sentez votre conscience lentement glisser hors de votre corps physique ».

Vous devriez laisser un blanc sur la cassette pour le moment où vous serez « dehors » et ensuite vous pourriez avoir des instructions comme : « Vous êtes maintenant en train de retourner dans votre corps » ou « C’est maintenant le moment de revenir ». Pour sortir, vous pouvez essayer de faire un décompte : « Je vais maintenant compter de dix à un, et quand vous entendrez « un », vous serez sorti… dix…neuf…huit… ».

Certaines personnes trouvent que la musique est un bon outil pour la projection, d’autres la considèrent comme une distraction. Si vous trouvez que c’est plus simple de lacher-prise avec la musique vous pourriez essayer de vous projeter en écoutant quelque chose d’approprié. La symphonie N°2 de Rachmaninov semble être efficace. Il y a de nombreuses cassettes « New Age » sur le marché et beaucoup sont appropriées. Essayez d’éviter celles qui peuvent vous distraire avec des sons inattendus comme une soudaine pluie ou des cris de baleine. Le compositeur japonais Kitaro a produit plusieurs cassettes qui se sont avérées très utiles pour ce type d’expérience. Essayez d’écouter son album « Silk Road ».

Vous pouvez également essayer de regarder un mandala (yantra). Un mandala est un dessin complexe qui permet de se perdre dans ses structures et sa conception. Beaucoup de magasins « New Age » les vendent sous forme de posters ou cartes. Ils concentrent le mental, en les regardant fixement, vous pourriez voir votre conscience y glisser, et peut-être même glisser au-delà, jusqu’à être « dehors ».

Vous pourriez essayer d’utiliser un mantra – une phrase répétée ou un mot que vous répétez intérieurement, intérieurement. Essayez « Je suis un projecteur astral maintenant », ou « Je suis sorti ». Quelque soit la phrase que vous utilisez, elle doit être courte, positive et sensée. C’est inutile de dire « Je vais me projeter dans une minute » ou « Je crois que je me projette ». Vous avez besoin d’être ferme avec vous-même.

Technique 27 : Meditation

Il y a plusieurs techniques de méditation qui peuvent nous aider obtenir de bons résultats.

Respiration – Relaxez-vous et soyez complètement paisible. Concentrez-vous sur votre respiration jusqu’à ce qu’elle soit lente, légère et régulière. Peut-être apprécierez-vous amener cela en inspirant par votre nez et expirant par votre bouche. Imaginez votre souffle comme un flux blanc et brumeux. Imaginez que ce souffle porte votre conscience et, qu’au fur et à mesure que vous respirez, votre conscience quitte le corps physique.
Respiration abdominale – Approfondissez votre souffle de sorte que vous utilisez votre abdomen. Vous pouvez poser vos mains sur votre abdomen et sentir votre ventre doucement monter et descendre. Au fur et à mesure que vous sentez le rythme, vous pouvez imaginer votre conscience se gonfler et se rétracter à chaque souffle. Imaginez votre conscience se gonfler au-delà du corps physique, dans l’air environnant. A chaque souffle, imaginez-la aller un peu plus loin.
Troisième oeil – Relaxez-vous avec vos yeux fermés et imaginez qu’il y a une tâche de lumière située juste au-dessus de vos sourcils au centre de votre front, et à environ 2 cm dans votre tête. C’est là où se situe votre troisième oeil – la glande pinéale. Vous pouvez vous concentrer sur ce minuscule point de lumière et imaginer que c’est votre conscience. Laissez là s’étendre jusqu’à ce qu’elle emplisse tout votre esprit et observez ce qu’il se passe. Vous pourriez constater que ce point de lumière change de couleur et de forme, et génère divers motifs. Il pourrait se transmuter en une boule palpitante et bleue foncée. En vous concentrant sur cette boule bleue, ce sera possible d’encourager votre conscience à se déplacer avec elle, et sortir en dehors de votre moi physique.
Méditation sphérique – Au moment où vous vous relaxez, permettez à votre corps de se sentir comme un globe d’énergie. Utilisez votre imagination pour visualiser votre conscience au milieu de cette sphère. Laissez votre imagination permettre à votre conscience de s’étendre jusqu’à ce qu’elle emplisse la sphère, et ensuite, laissez-la déborder. Imaginez votre corps être entouré par une aura – une enveloppe énergétique brumeuse tout autour de vous. Laissez cette aura s’étendre jusqu’à plusieurs dizaines de centimètres de vous et remplissez-là de votre conscience.
Méditation vibratoire – Il sera nécessaire d’être assis dans un fauteuil. Asseyez-vous et détendez-vous, laissez vos main légèrement repliées entre vos jambes. Quand vous êtes totalement relaxé, vous pouvez commencer à doucement balancer sur votre fauteuil. Vous devriez rapidement trouver votre rythme. Ce balancement devrait être à peine perceptible. Quand vous avez trouvé votre rythme et vous sentez à l’aise sur votre fauteuil, vous pouvez commencer à l’accélérer. Quand vous allez de plus en plus vite, vous constaterez que votre conscience ne peut plus suivre et se trouve un peu en décalage par rapport à chaque mouvement. Une fois que vous pouvez sentir ce décalage – votre conscience est réellement désynchronisé avec vous – vous seriez capable de la propulser de plus en plus loin jusqu’à ce qu’elle soit sortie.
Technique 28 : Baignade céleste

Essayez de vous allonger dehors pour cette technique. Si vous le pouvez, trouvez une butte sur laquelle vous pouvez vous étendre sur son sommet et ainsi ne pas voir l’environnement autour de vous. Passez par les étapes habituelles de relaxation et mais gardez vos yeux ouverts. Regardez tout droit dans le ciel – une nuit nuageuse et chaude est préférable. Quand vous regardez au dessus de vous, imaginez que vous flottez librement et que vous regardez vers le bas. Cette technique devrait évidemment être pratiquée dans un endroit calme. Quelqu’un qui marcherait derrière soi ou un chiot sautillant sur vous serait terriblement distrayant, et pourrait même être un choc si vous vous trouviez hors de votre corps. Vous pouvez essayer la même technique lors d’une soirée chaude et étoilée. Regardez vers les étoiles et imaginez que vous êtes parmi elles, flottant librement. Imaginez que vous regardez vers le bas vers votre corps physique. Vous pouvez diversifier cette technique – essayez-là sur un bateau dérivant sur un fleuve calme, ou si vous êtes passager d’une voiture, d’un train.

Technique 29 : Changement de point de vue

Vous savez ce que c’était quand vous étiez enfant – vous rampiez sous les tables, vous grimpiez dans les meubles, et faisiez des cabanes sous les lits. Eh bien, étant adultes nous cessons de faire cela, mais cette technique vous permet de jouer encore. Cherchez une chaise ( ou un escabeau si vous vous faîtes confiance, n’y tombez pas !) et mettez-la dans le coin le plus éloigné de votre chambre. Montez sur la chaise et regardez votre lit de ce différent point de vue. Aviez-vous déjà vu votre lit de cet angle auparavant ? Votre point de vue devrait plus en hauteur qu’à l’habitude. Imaginez-vous allongé sur le lit. A quoi ressembleriez-vous ? Pouvez-vous imaginer hors de votre corps en vous regardant depuis cet angle ? Cette technique marche le mieux si vous pouvez vous mettre aussi haut que possible. Etudiez ce nouveau point de vue jusqu’à ce que vous le connaissez bien. Quand vous êtes prêts, allongez vous sur votre lit et fermez les yeux, imaginez que vous êtes retourné sur la chaise et que vous vous regardez, vers le bas. Vous pourriez bien sortir de vous-même et vous retrouver à ce point.

Technique 30 : Le corps de lumière ndt : forme de remote viewing

Comme toute chose, la technique du Corps de Lumière demande de l’entraînement, mais il ne vous est pas demandé de vous maintenir en équilibre dans un état hypnagogique ou de contrôler vos rêves. Tout ce que vous êtes invités à faire c’est d’utiliser votre imagination. Commencez par vous trouver une chaise confortable où vous ne pourrez pas être perturbés. Puis relaxez-vous, en utilisant une méthode que Ne pas arranger simplement pour une forme vague et imaginaire. Essayer ‘voient’ ce que vous portez. Imaginer les marques d’usure sur vos chaussures. Compter les boutons sur votre veste. Noter la manière que vos cheveux tombent plus d’un oeil. Examiner l’expression sur votre visage. Visualiser en couleurs et détaillé. (L’exercice du miroir de Muldoon est un préliminaire vraiment excellent à cette technique puisqu’il vous familiarise avec votre propre aspect.) vous trouvez efficace. Une relaxation profonde ou transe n’est absolument pas demandée. Simplement, mettez vos soucis et tensions musculaires de côté, pour pouvoir vous concentrer sur votre travail actuel. Maintenant imaginez que vous n’êtes plus dans votre chaise mais que vous vous tenez dans la chambre à deux mètres plus loin environ. Essayez de vous visualiser vous tenant là, aussi clairement que vous le pouvez. Faîtes un réel effort pour vous peindre en détail. Ne vous contentez pas simplement d’une forme vague et imaginaire. Essayez de ‘voir’ les habits que vous portez. Imaginez les marques d’usure sur vos chaussures. Comptez les boutons sur votre veste. Notez la manière dont vos cheveux tombent devant un oeil. Examinez l’expression sur votre visage. Visualisez en couleur, en détails et en profondeur. (L’exercice de Muldoon, le miroir, est vraiment une excellente technique préliminaire pour se familiariser avec votre propre apparence.)

Il est tout à fait acceptable de vous visualiser comme vous êtes dans la réalité – par exemple habillé d’un sweet et jean, ou quoique ce soit d’autre – mais certaines âmes romantiques trouvent plus facile, ou juste plus amusant, de se voir avec une robe mystérieuse ou avec une capuche. C’est également possible, mais attention de préserver maints détails – toutes les robes mystérieuses et les figures à l’ombre d’un capuchon ne sont pas les mêmes. Prenez le temps nécessaire pour entièrement construire cette figure imaginaire. Une bonne idée serait de consacrer pour cet exercice, chaque jour pendant une semaine ou plus, un moment de 10 ou 15 minutes. Évitez de vous précipiter dans cette étape préliminaire : c’est réellement la plus importante partie de tout l’exercice, pour créer ce ‘Corps de Lumière’ comme il est nommé.

Au fur et à mesure que vous vous entraînez, vous trouverez que visualiser devient progressivement plus facile jusqu’à ce qu’un simple effort de volonté sera suffisant pour vous rappeler toute votre image. Une fois que vous avez atteint cette étape, procédez à la seconde phase de l’exercice. La seconde phase vous fait imaginer que vous vous élever de votre chaise et marchez dans la chambre. Fermez vos yeux et essayez cela. Souvenez comment la chambre apparaît du point de vue de votre chaise, fermez vos yeux et essayez de visualiser la même scène. Si vous trouvez les détails difficiles, ouvrez vos yeux encore une fois et rafraîchissez votre vision. Continuez à travailler sur cela jusqu’à ce que vous soyez parfaitement capable de décrire la salle en détails avec vos yeux fermés. Ceci étant réalisé, imaginez-vous vous lever de votre chaise et marcher lentement le long des bords de votre chambre dans un sens horaire. Essayez de votre sur votre esprit comment la perspective de la chambre change pendant que vous vous déplacez. Essayez de vous rappeler ces petits objets et ornements qui n’étaient pas nécessairement évidents depuis votre chaise, mais que néanmoins vous savez présents dans votre chambre.

Si vous avez des difficultés avec cette partie de l’exercice, ouvrez vos yeux, levez-vous physiquement et marchez dans le sens horaire dans votre chambre. Puis asseyez-vous, fermez vos yeux encore, et essayez de dupliquer ces déplacements dans votre imagination. Continuez à travailler sur cela jusqu’à ce que votre visualisation devient facile et vivante. Maintenant, essayez la même marche de façon dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Après une certaine période – dont la durée dépend de l’individu – vous découvrirez que la visualisation de vous demande plus beaucoup d’efforts. Quand ceci se produit, essayez une autre visualisation dans une autre chambre, en marchant encore une fois dans le sens horaire puis anti-horaire. Choisissez une chambre que vous connaissez bien, mais essayez sans la visualiser d’abord si cela est possible.

Vous devriez trouver que les images mentales de la deuxième salle viennent plus rapidement et facilement que la première, puisque depuis, bien sûr, vous exercez votre pouvoir de visualisation. Quand vous avez complètement exploré la deuxième salle, étendez mentalement votre gamme de possibilités et visualisez-vous errant dans toute votre maison.

Beaucoup de gens visualisent extrêmement bien et n’ont que peu de difficultés avec tout ceci. Si vous n’êtes pas aussi chanceux, continuez d’essayer : il n’y a pas de limitation de temps et la pratique vous rendra cela plus aisé. Ne consacrez pas plus de 20 minutes chaque jour à la pratique : c’est plus qu’assez, à condition que vous pratiquiez régulièrement.

L’étape finale de cette étape est de vous imaginer explorant des scènes plus éloignées et moins familières. Les intérieurs sont plus faciles pour la plupart des gens, mais si vous vous sentez vraiment confiants, vous pourriez essayer dans un endroit extérieur. De nouveau, vous devriez les explorer méthodiquement. Évitez de visualiser des personnes durant n’importe qu’elle partie de cette exercice puisque cela vous introduira des complications, qui ralentiront votre progrès. Quand vous êtes satisfait de pouvoir visualiser rapidement et facilement n’importe qu’elle région que vous placez dans votre esprit – et la visualiser en détail – vous êtes mûrs pour passez à l’étape finale de cette exercice. C’est le tournant majeur. Vous vous êtes maintenant formés pour faire deux choses. L’une est de visualiser une sorte d’image-miroir de vous-même vous tenant à une certaine distance par rapport à là où vous vous asseyez. L’autre, c’est de vous imaginer marchant dans des lieux divers et les examinant en détail. Pour faire un grand pas en avant, vous allez maintenant devoir combiner les deux précédents aspects de l’exercice.

D’abord, visualiser l’image-miroir de vous-même de la même façon qu’avant. Faites ceci les yeux ouvert si c’est possible. Quand la figure est vraiment stable et présente, imaginez-vous regarder depuis ses yeux. C’est une habilité qui est comme l’apprentissage de la stabilité sur une bicyclette. Les premières fois que vous essayerez, vous tomberez sûrement. Mais alors, sans raison apparente, vous pourrez soudainement trouver que vous pouvez le faire. Imaginez la chambre du point de vue du personnage que vous avez créé. Regardez autour de vous et notez les détails, y compris ceux de votre propre corps physique assis sur la chaise. Une fois que vus sentez que les perceptions sont centralisées sur ce corps imaginaire, faîtes le marcher dans la chambre dans un sens horaire, exactement comme vous le faisiez avec votre imagination durant la seconde étape de cet exercice.

Puisque vous avez déjà pratiqué ceci à plusieurs reprises, vous devriez trouver relativement facile le fait de maintenir la nouvelle perspective. Mais si vous constatez que votre conscience hésite entre les corps et revient sur la chaise, là où vous êtes assis, ne laissez pas cela vous destabiliser.

Yoan Mryo

Yoan Mryo

Fondateur de yoan-mryo.com, et auteur du livre "Devenez un glisseur hors frontières".
Il a cœur de vous proposer des ressources de qualité pour vous aider dans la compréhension et la pratique du mieux être avec des outils permettant de vivre des états modifiés de la conscience.
Yoan Mryo
Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement les prochains articles, accédez à des ressources exclusives et telechargez le livre d'observation expérimentale de douze années de voyage astral. Plus de 1000 personnes l'ont fait, pourquoi pas vous ?

 

Pour partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on VKShare on TumblrShare on LinkedInBuffer this pageShare on RedditEmail this to someonePrint this page

About Author

Yoan Mryo

Fondateur de yoan-mryo.com, et auteur du livre "Devenez un glisseur hors frontières". Il a cœur de vous proposer des ressources de qualité pour vous aider dans la compréhension et la pratique du mieux être avec des outils permettant de vivre des états modifiés de la conscience.