Le cerveau humain abriterait la conscience. Et si la science éventrait le concept d’âme ?

  • -
mental supérieur et mental inférieur

Le cerveau humain abriterait la conscience. Et si la science éventrait le concept d’âme ?

Category : ACTUALITE , AIR , ETHER , THÈMES DU BLOG

Ci dessous 2 extraits que j’ai sélectionné sur l’évocation du rêve lucide et des sorties hors du corps de leplus.nouvelobs de Jean-Paul Fritz qui fait le point sur l’accueil dans le corps physique de la conscience.

Je pense que si la conscience était localisé à un endroit précis, on serait fortement limité.

On parle aujourd’hui de plusieurs cerveaux comme la peau, les intestins et bien d’autres évoqués précédemment dans des articles sur le blog. Alors pourquoi rester bloqué sur celui de la tête?

Le rêve lucide
Stanislas Dehaene, professeur au collège de France, a d’ailleurs décortiqué cela en parlant d’un « code de la conscience ». Pour lui, celle-ci est « la diffusion d’une information dans le cerveau pour la rendre disponible à la mémoire de travail ou à long terme et aux systèmes d’évaluation, de focalisation d’attention, perceptifs, moteurs, par les autoroutes neuronales, les faisceaux d’axones de quelques millimètres de diamètre ».

Cette compréhension des mécanismes cérébraux de la conscience est décrite par diverses théories, et pas seulement en neurologie. On citera notamment celle de l’information intégrée (Integrated information theory) de Giulio Tononi, de l’université du Wisconsin-Madison, qui définit la conscience en fonction des propriétés d’un système physique.

En début d’année, deux chercheurs en psychologie, Giulia Poerio, de l’université de York, et Dan Denis, de l’université de Sheffield, se sont intéressés au rêve lucide, cet état de conscience durant lequel on rêve tout en sachant qu’on rêve… Et où l’on peut même, éventuellement, se regarder soi-même avec distance.

En se basant sur diverses recherches sur le sujet, ils suggèrent que l’on compare les états de sommeil « normal » et de rêve lucide, et que cette comparaison pourrait détenir une clé pour comprendre le phénomène de la conscience.

La science va-t-elle piétiner l’âme ?
Faut-il pour autant considérer que la science est proche de démontrer l’inexistence de l’âme ou de la survie après la mort ? On n’en est pas encore là, et il reste encore une part de mystère, notamment pour les cas d’expériences de mort imminente et de « sortie hors du corps ».

 

Dans ces deux situations, la conscience ne semble plus liée aux fonctions corporelles. Illusion ? Certains veulent garder l’esprit ouvert, comme l’équipe de l’université de Southampton, qui a publié, en 2014, une large étude sur les expériences mentales liées à la mort. Ou encore les scientifiques canadiens, qui ont étudié le cas d’une femme capable de vivre des expériences « hors du corps ».
Alors, la science va-t-elle finir par décortiquer la conscience et piétiner le concept d’âme ? Peut-être, mais il y a encore beaucoup de scientifiques croyants. Une contradiction ? On peut très bien imaginer que si la conscience se manifeste par des effets physiques, ceux-ci ne sont pas forcément à son origine.

 

source et suite de l’article: http://leplus.nouvelobs.com

Pour partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on VKShare on TumblrShare on LinkedInBuffer this pageShare on RedditEmail this to someonePrint this page