Les points cardinaux dans le rêve

  • -
www.yoan-mryo.com

Les points cardinaux dans le rêve

Category : AIR , ETHER , THÈMES DU BLOG

Selon l’orientation qu’il aura prise, le dormeur sera davantage réceptif à telle ou telle manifestation onirique, issue des quatre principales directions de l’espace, sans cependant omettre celles du Haut et du Bas. Ainsi, le rêveur sera mis en contact, non seulement avec la spiritualité d’une des quatre directions de l’espace, mais aussi avec son influence tellurique.

Nombreuses sont, chez les peuples à mentalités magiques, les croyances relatives au séjour des morts, des esprits, des démons, et des dieux situés aux axes énergétiques Nord, Sud,Est, Ouest, qui forment, avec le haut et le bas, tout l’espace cosmique.

1. Le Nord

Le Nord décompose mais il donne aussi la vie. C’est le monde du souffle. bien que nocturne. Il gouverne les rythmes du monde, comme l’étoile polaire gouverne les rythmes stellaires. C’est un très puissant centre spirituel, ancienne résidence des dieux issus d’une galaxie boréale. Il est encore imprégné de leurs influences qui élèvent le psychisme et donne le sens de la révélation.

Dormir la tête au Nord favorise la captation de puissances supérieures et instructives. Il agit sur l’homme comme une mémoire universelle qui ne se libère de ses souvenirs cosmiques que sporadiquement. Il développe son intuition. sa perception.

Donc, dormir la tète au Nord nous met en rapport avec les puissances spirituelles de la Nuit et du Froid. N’oublions pas que c’est dans les ténèbres et notamment dans l’eau que se décompose la graine afin qu’elle puisse germer et jaillir en pleine lumière.
A chacune des six directions de l’espace (le Haut et le Bas compris) correspond une voie initiatique et le Nord est le passage à la grande nuit cosmique.

C’est au Nord que se trouvait la plus ancienne science magique dont le totémisme était le loup. C’est pour cette raison que la Tradition Primordiale est souvent considérée comme hyperboréenne. Centre de puissance du génie planétaire, le Nord dans son sens positif est symbole de révélation et, dans son aspect négatif, de dévastation et de mort.

2. Le Sud

Le Sud, dans notre pensée, représente la chaleur, l’épanouis¬sement, le voyage. Il est lié dans la tradition chinoise à l’élément feu et la saison lui correspondant est l’été. Les rites de purification se font toujours dans cette direction car il est le lieu original du feu.
Dormir la tête au Sud peut décharger le corps de son énergie magnétique, car bien qu’il soit centre d’embrasement. le Sud recèle beaucoup moins de potentiel énergétique que le Nord. Il est déjà comme la plante très épanouie. Il en est de même du psyChisme de cette direction qui, si elle amène une exaltation de l’esprit, peut conduire a une certaine consumation.

Pour les Chinois, le Sud eorrespond à la croissance. à la joie Il est associé à un oiseau rouge (oiseau de feu) de même qu’il est représenté chez les Sioux par un castor. C’est dans le Sud que se tiennent les demeures des dieux et des esprits du feu.

www.yoan-mryo.com

3. L’Est

L’Est est le lieu du soleil levant, de Jupiter (et non de Vénus) donc de l’expansion, du renouveau, de l’espoir, de l’amour. Cette direction est associée au point de vue psychique à la colère, force d’expansion non réprimée. Dans la tradition chinoise, l’Est est lié au printemps, au bois, à l’air. Sa couleur est le vert et son animal le dragon. Dormir la tête à l’Est favorise en général un état de ressouvenance car ce point cardinal est en rapport avec la mémoire universelle.

Chez les Amérindiens, il est rouge. couleur de la force vitale intrinsèque. C’est la résidence de Tlaloc. le dieu des Pluies. et rien n’est plus fertile que la pluie car elle est imprégnée du pouvoir céleste.

L’Est peut apporter de bonnes influences au dormeur et. s’il veut entrer en relation avec la spiritualité de cet axe directionnel. il lui est conseillé de dormir avec deux morceaux de tissu vert et rouge noués ensemble et mis sous son oreiller.

4. L’Ouest

L’Ouest, pays de la vieillesse et de la mort, lieu ou descend le soleil, est apparemment la direction du déclin. mais elle est aussi celle qui prépare le renouveau.
Lieu des abasy (entites démoniaques chez les Turco-Mongols). l’Ouest est pourtant une direction de l’espace vers laquelle se tournaient les chamans Bouriates pour évoquer les bons esprits.

Pour les Mayas, c’est le lieu où le Dieu Solaire se sacrifie tous les soirs. Résidence des Déesses-Mères, du dieu du Mais. de la déesse des Fleurs ou d’Eau Précieuse c’est donc le lieu de la mort apparente, de la dissolution. Il traduit le passage d’un état à
un autre. L’Ouest, qui est appelé aussi le Pays des Morts. est ut12 direction de l’espace très astralisée ; il favorise les états de concentration et. pour l’initiation douloureuse de !a mort à soi-même, il est important de s’allier les forcés de cette direction, il peut y avoir un Ouest bénéfique comme un Ouest maléfique. Dans la tradition chinoise, l’Ouest correspond au métal. à la saison de l’automne : sa couleur est le blanc. Il est lie aux poumons.

Ainsi. ii est important. dans l’interprétation des rêves de tenir compte de l’axe directionnel dans lequel aura dormi la personne. Il est évident que l’axe Nord-Sud s’oppose totalement à Faxe Est-Ouest bien que se complétant et s’harmonisant du fait de cette opposition. Chaque point cardinal recèle son énergie propre, énergie que certains peuples ont figurée sous une forme animale ainsi. chez !es Chinois, le Nord est associé à und tortue noire. Le Sud à un oiseau rouge. L’Est à un dragon vert. L’Ouest à un tigre blanc et si l’on voulait développer ces figurations, on pourrait dire que la tortue est associée à l’eau, l’oiseau rouge au feu. le dragon à l’air et le tigre au métal.

5. Les éléments et le corps humain
Des matériaux sont également associés a chacune des directions cardinales. On dit.. chez les Toungouses. que pour créer l’homme. Dieu prit de la terre au Nord, du feu au Sud: de l’eau a l’Ouest, du fer à l’Est car il existe de grandes et secrètes correspondances entre les éléments et le corps humain.

A titre d’exemple. je citerai le rêve qu’avait fait un homme. assez jeune encore, sept mois avant sa mort. Il avait rêvé qu’il s.: trouvait dans une chambre obscure, allongé sur un lit, et portant un costume. bleu foncé. Soudain, une bête jaillit du mur et sauta sur lui. C’était une sorte de rat énorme qui, étrangement, plongea son museau dans son ventre et se mil a lui ronger la rate. La souffrance fut telle que le rêveur se réveilla en hurlant.

La chambre représente. a un premier degré, l’état psychique et physique du rêveur mais, à un autre degré, c’est un lieu, fait de matière astrale et dans lequel est venu, telle une proie sur une toile d’araignée, se faire prendre le double du rêveur. Ce piége est le gite d’un esprit maléfique qui a pris. dans ce rêve. la forme d’un rat. Or, le rat est connu comme étant un animal malfaisant, silencieux, rôdeur. toujours à l’affut, transmettant des maladies terribles comme !a reste.

Bien qu’ayant une réputation de destructeur, surtout en Europe, le rat. animal intelligent par excellence, parcelle d’un esprit tellurique très évolué est aussi un éboueur. Il vil et se complait dans les endroits sales, malsains, tels que les caves, les failles, les égouts, les charniers, les cimetières, les abattoirs, les incinérateurs. etc., véhiculant les ondes négatives et les dispersant.

Malgré tout. le rat est considéré dans certains pays comme étant un animal de bon augure, en Asie par exemple. Mais, dans ce rêve, qui est plutôt un cauchemar. il prend toute sa dimension maléfique, il est porteur et donneur de mort. Comme je l’ai dit plus haut, la personne qui fit un rêve affreux mourut, sept mois après, d’un cancer de la rate. Le rêve la prévenait d’un danger mortel. Peut-être était-il responsable de ce danger mortel car, comme le conçoivent les primitifs. la maladie peut pénétrer dans le corps pendant le sommeil, sous une forme en rapport avec l’aspect occulte de cette maladie. Et là, le corps étant mal gardé par l’ombre et l’entité viscérale gardienne de la rate, à cause d’un grave déséquilibre énergétique, ne pouvait repousser l’agression d’une entité hostile, issue d’un élément et figurée par un rat. D’ailleurs, en médecine chinoise, l’organe de la rate est lié à l’élément terre. Or, la terre est le domicile des trois autres éléments. En dévorant sa rate, porte de la terre, le rat signifiait au rêveur sa tin prochaine. Aurait-il pu, ce malheureux, dépister et prévenir le mal atroce qui allait le frapper s’il avait sa lire dans les rêves ? Peut-être, bien que le cancer soit une maladie difficilement saisissable, même dans ses prémices, et peu sou cm guérissable, on le sait.

Selon la médecine initiatique chinoise, telle qu’elle était jadis et non telle qu’elle a été récupérée, selon la conception des chamans également, chaque organe du corps est lié à une entité réellement vivante et non symboliquement vivante, entité issue d’un des éléments auquel est relié ledit organe. Pour le chaman, il y a autant d’âmes qu’il y a d’organes, et l’éloignement ou le rapt d’une de ces âmes mineures par un mauvais esprit est l’introduction d’une maladie qui se fait presque toujours en rêve. Cette maladie prend alors une forme souvent en rapport avec le psychisme de l’élément se rapportant à l’organe.

Pour les Chinois. les organes en relation avec le sang (tels le foie, le cœur, la rate, les poumons, les reins) sont aussi en relation avec une fonction psychique. Ces fonctions psychiques, ou entités viscérales (1), forment le psychisme de l’individu. Chaque élément donne d’ailleurs à l’une de ces fonctions sa nourriture vitale. Le rêve dépend donc aussi de la domination ou de la carence d’une de ces entités viscérales qui capte, reçoit, agit, veille, surveille, transmue, donne et défend.

Ainsi, le Min-Tching, un des trois anciens ouvrages de hase de l’acupuncture chinoise, nous explique la formation sanguine :
Quand les cinq souffles (2) (énergies) vont baigner les cinq viscères, chacun d’eux absorbe le souffle de son élément et s’en nourrit ; c’est pourquoi on dit que la rate nourrit les quatre autres viscères. Ce sont les cinq souffles qui, en se mélangeant à l’essence de l’eau, deviennent rouges et produisent le sang. »

Et encore : « C’est pendant l’intervalle de l’expiration et de l’inspiration que la rate reçoit le souffle de l’eau et des aliments, et préside à leur transformation ; quand la transformation est achevée. l’air inspiré traversant la rate pousse les souffles produits par la digestion. »
Cela pour dire que le rêve dépend aussi. du l’influence ou des influences d’entités organiques liées à leurs fonctions, Il est sûr qu’un rêve amené par l’entité du coeur n’aura pas le même
esprit » qu’un rêve issu de l’entité du foie, l’un étant lié à l’élément feu et l’autre au bois.

1. Cette désignation doit s’entendre et se comprendre dans son sens litéral.
2. Le texte décrit d’abbord la transformation de chacune des cinq saveurs, piquant, doux, salé, amer, acide, en souffles

Extrait du livre: Le Monde magique des rêves : Connaissance initiatique et symbolique des songes

Yoan Mryo

Yoan Mryo

Fondateur de yoan-mryo.com, et auteur du livre "Devenez un glisseur hors frontières".
Il a cœur de vous proposer des ressources de qualité pour vous aider dans la compréhension et la pratique du mieux être avec des outils permettant de vivre des états modifiés de la conscience.
Yoan Mryo
Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement les prochains articles, accédez à des ressources exclusives et telechargez le livre d'observation expérimentale de douze années de voyage astral. Plus de 1000 personnes l'ont fait, pourquoi pas vous ?

 

Pour partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on VKShare on TumblrShare on LinkedInBuffer this pageShare on RedditEmail this to someonePrint this page

About Author

Yoan Mryo

Fondateur de yoan-mryo.com, et auteur du livre "Devenez un glisseur hors frontières". Il a cœur de vous proposer des ressources de qualité pour vous aider dans la compréhension et la pratique du mieux être avec des outils permettant de vivre des états modifiés de la conscience.