Le WBTB pour stimuler les rêves lucides

  • -
sortie hors du corps

Le WBTB pour stimuler les rêves lucides

L’acronyme WBTB renvoie à l’expression anglaise “Wake – Back To Bed”, littéralement “Réveil – retour au lit”. C’est le fait de se lever plus tôt que d’habitude la nuit ou le matin, de rester éveillé un certain temps puis de se recoucher pour se rendormir.
Durant ce temps éveillé on pourra employer une méthode d’induction (idéalement un MILD) mais le WBTB n’est pas une méthode d’induction à lui seul, c’est uniquement un aménagement particulier du temps de sommeil.

On sait que cette pratique augmente significativement les chances de faire des rêves lucides une fois que l’on s’est rendormi. Il arrive d’ailleurs que des gens découvrent le rêve lucide par hasard après s’être levés la nuit et recouchés ensuite.

Toute la subtilité de la manoeuvre consiste à savoir quand se réveiller et quand se recoucher. Quand se réveiller, c’est assez facile : au minimum 4h30 (soit trois cycles de sommeil) après vous être endormi le soir, voire 6h après (soit quatre cycles) si vous avez l’habitude de beaucoup dormir et que vous savez que vous serez toujours assez fatigué pour vous rendormir même après 6 heures de sommeil. Lorsque vous vous couchez le soir, estimez l’heure à laquelle vous vous endormirez, et mettez votre réveil à sonner 4h30 ou 6h après.

Il est plus difficile de trouver la bonne durée pour le WBTB, ou la bonne heure pour se recoucher. Dans son ouvrage S’éveiller en rêvant, Stephen LaBerge conseille de rester éveillé entre 30 minutes et une heure. Si vous vous rendez compte avec la pratique qu’il vous est difficile de vous rendormir après être resté éveillé aussi longtemps, vous pouvez aussi essayer des durées plus courtes comme un quart d’heure. Il n’y a pas une seule durée idéale, seulement une fourchette, c’est pourquoi le meilleur conseil reste sans doute d’essayer plusieurs durées pour voir ce qui vous convient le mieux.

Notez également que la durée “idéale” du WBTB dépend aussi du temps que vous mettez pour vous endormir : si vous mettez longtemps, vous resterez debout moins de temps que si vous pouvez vous endormir très vite.

Une fois ces deux points importants abordés, reste une question pratique : vous allez rester éveillé pendant un bon moment, alors que vous serez encore fatigué.
Que faire pendant tout ce temps ?

Surtout, surtout, vous devez rester bien éveillé. Vous allez donc devoir vous lever, pour être sûr de ne pas vous rendormir avant l’heure prévue. Si vous avez peur de ne pas arriver à vous lever, placez votre réveil loin de là où vous dormez, et faites en sorte qu’il ne s’arrête pas si vous n’allez pas vous-même l’arrêter. Ensuite, pour être sûr de rester éveillé, vous pouvez par exemple vous passer de l’eau fraîche sur le visage.

Ensuite, vous allez devoir trouver une occupation. Prévoyez-la à l’avance, pour ne pas risquer de décider au dernier moment que vous allez juste rester dans votre lit et attendre que ça se passe. Pour avoir les meilleures chances de faire des rêves lucides par la suite, il est conseillé d’avoir des occupations en rapport avec le rêve.

Commencez par noter vos rêves du début de la nuit dans votre journal de rêves, si vous vous en souvenez. (Après 4h30 de sommeil seulement, il est possible que vous ne vous souveniez de rien du tout). Ensuite, lisez quelque chose en rapport avec le rêve lucide, par exemple un article de ce blog, ou un livre si vous en avez… Vous pouvez aussi réfléchir à vos objectifs de rêve lucide, à la façon dont vous allez les réaliser… Surveillez l’heure (ou remettez votre réveil), et une fois que le temps prévu pour votre WBTB s’est écoulé, recouchez-vous.

Notez que certaines personnes ont plus de mal à s’endormir juste après avoir regardé un écran pendant longtemps. C’est pour cela que l’on déconseille parfois aux enfants de regarder la télévision ou l’ordinateur avant d’aller dormir. Si vous savez que vous êtes dans ce cas, préférez imprimer votre lecture pour ne pas avoir à allumer l’ordinateur en pleine nuit, surtout s’il fait du bruit et que vous n’êtes pas seul.

Le WBTB pratiqué occasionnellement ne présente aucun désagrément ; vous risquez tout au plus de ne pas arriver à vous rendormir et de n’avoir donc pas assez dormi la nuit en question. Cependant, il est déconseillé de faire un WBTB toutes les nuits, car cela risque de vous faire prendre de mauvaises habitudes de sommeil, et/ou de vous placer à long terme en état de manque de sommeil. Un WBTB par semaine semble raisonnable.
la fille qui dort peinture
Le WBTB n’est pas en soi une technique d’induction de rêves lucides, mais seulement un moyen d’augmenter vos chances de réussir avec une autre technique. Cela veut aussi dire que, bien que le WBTB augmente grandement les chances de faire des rêves lucides, vous pouvez tout à fait réussir sans (par exemple si vous ne voulez pas dormir moins, si vous ne pouvez pas vous permettre de faire sonner un réveil en pleine nuit, si vous avez des difficultés à vous rendormir…).
Le WBTB peut se combiner avec :

– L’autosuggestion / la méthode MILD (Mnemonic Induction of Lucid Dreams) : avant de vous rendormir, faites votre autosuggestion habituelle ou pratiquez la méthode MILD.

– Les techniques d’induction de WILD. Il est infiniment plus facile de faire un WILD (Wake-Initiated Lucid Dream, ou rêve lucide induit depuis l’état de veille, c’est-à-dire un endormissement conscient) après un WBTB que le soir au coucher. (C’est aussi possible lors d’une sieste). A la fin de votre WBTB, au lieu d’essayer de vous rendormir normalement, pratiquez votre technique de WILD préférée. Si vous prévoyez de tenter un WILD, il n’est pas utile de rester éveillé très longtemps. Notez tout de même que le WILD est fortement déconseillé aux débutants, car ce type de rêves lucides est en général beaucoup plus difficile à induire.

Source: guiderevelucide.blogspot.fr

Yoan Mryo

Yoan Mryo

Fondateur de yoan-mryo.com, et auteur du livre "Devenez un glisseur hors frontières".
Il a cœur de vous proposer des ressources de qualité pour vous aider dans la compréhension et la pratique du mieux être avec des outils permettant de vivre des états modifiés de la conscience.
Yoan Mryo
Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement les prochains articles, accédez à des ressources exclusives et telechargez le livre d'observation expérimentale de douze années de voyage astral. Plus de 1000 personnes l'ont fait, pourquoi pas vous ?

 

Pour partager:Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on VKShare on TumblrShare on LinkedInBuffer this pageShare on RedditEmail this to someonePrint this page

About Author

Yoan Mryo

Fondateur de yoan-mryo.com, et auteur du livre "Devenez un glisseur hors frontières". Il a cœur de vous proposer des ressources de qualité pour vous aider dans la compréhension et la pratique du mieux être avec des outils permettant de vivre des états modifiés de la conscience.