Parlons du monde de la nuit. Ce monde très particulier car beaucoup trop de monde souffre de trouble du sommeil. Alors je vous propose d’aborder les nuits différements. En effet, avez vous entendu parler des rêves partagés ? Vous savez ceux qu’on fait en commun avec une autre personne. Savez vous qu’on peut surmonter nos cauchemars, qu’on peut résoudre des problèmes de la vie de tous les jours dans ce monde des rêves ? Saviez vous que nous pouvons contacter un être cher et disparu dans le rêve ?

Dans cette lecture nous allons explorer la lucidité oniriques, c’est à dire le fait de contrôler un rêve, d’en modifier le scénario. Lorsqu’on regarde son émission préféré à la TV, on la regarde juste. On peut vivre des émotions aussi à travers elle, se faire peur face un film d’horreur ou aimer à travers une histoire romantique. Et si vous pouviez rentrer dans cette TV et interagir avec le scénario, on serait en quelques sortes dans un jeu vidéo. Le rêve lucide est votre propre terrain de jeu.

Dans cet écrit vous aurez je l’espère toute la compréhension de ce phénomène des rêves et l’accès à ce qu’on appelle des secrets de pratique qui à ma connaissance ne sont pas encore divulgués. Un texte très orienté sur la pratique que je pourrais éventuellement à un autre moment agrémenter de méditations guidées. Je modulerais ces partages en fonction de l’hypnose que je propose en tant que professionnel et modulation adapté suites aux séances de coaching autour de cette thématique de l’astral et de l’onirisme que je propose aussi. Tout cela c’est mon univers, mon expérience et ma sensibilité. Je ne vous demande pas de croire et de me croire, mais de vérifier par vous mêmes.

Et nous allons commencer par quelques conseils de base pour être assuré de bien aborder cet univers incroyable que nous côtoyons tous au quotidien avec plus ou moins de conscience et de mémoire.

Je vous invite en effet à exercer si vous êtes débutant au cours d’un week-end ou pendant les vacances, en tout cas lorsque la détente devient plus évidente. Et ce qui est un démarrage de pratique deviendra une habitude car lorsque la conscience commence à s’éveiller, on ne peut plus oublier de s’exercer.

Quand nous commençons à nous intéresser à notre vie onirique, notre équilibre intérieur se modifie et nos processus mémoriels et comportementaux se transforment en fonction de cette prise de conscience.

Deux autres conseils qui seront détaillés un peu plus tard consiste simplement à porter votre attention sur ce corps onirique en notant vos rêves par exemple. Le second conseil étant de travailler sur son corps énergétique, corps éthérique, le ki, prana ou énergie vitale qui est propre à chacun. Ce sont à mon sens deux points important synonyme d’écueil si c’est négligé.

INDUCTION

Comment faire un voyage astral

Parlons d’induction maintenant, en hypnose on évoque l’induction comme le fait d’induire, de suggérer plus ou moins fortement et intelligemment un état autre de la conscience. Partons du principe que vous êtes dans votre état ordinaire, peut être un peu dans vos pensées à réfléchir sur un possible combo de dieu qui est reconfinement, canicule et crise économique pour mener à un fatality, peut être à penser à un de vos proches. Je peux vous imposer une induction sans finesse et dans la directive:

« tu dors, tu dors, tu dors, et tu dors »,

Une autre induction consisterait à parler à votre inconscient en vous contant des métaphores, ou bien je pourrais vous proposer les choses comme un membre de plus en plus lourd et à vous de suivre les consignes ou non, d’où l’importance de rentrer en cohérence, en affinité avec son thérapeute. en induction je pourrais interrompre votre état avec un déclic surprise, imaginez que je place une image de zombie d’un coup sur cette page, votre pattern serait rompu via cette forme de violence induite. Il y’a toutes sortes d’inductions, de techniques, comme de formations en hypnose. Cependant il y’a des tendances qui ne sont que le reflet d’une sensibilité liée à une civilisation. Tout est en chemin, tout est cycle. Et dans ces cycles, il y’a la nuit. Le pile ou face du jour. Si votre journée est plus active physiquement, la nuit se doit être le temps de la récupération. Le temps pour se régénérer, et le temps pour vivre les voyages de l’esprit sous toutes ses déclinaisons. Pourtant à notre époque, les troubles du sommeil sont fréquents et concernent tout le monde. La faute à l’électro magnétisme, aux ondes wifi, à la 4D non 4G 5G et plus si affinité, peu importe. Les nuits sont désormais à aborder différemment. Outre le fait de comprendre, de se renseigner, de lire, il faut pratiquer. Chaque nuit est une invitation à placer la conscience et la lucidité au cœur de magnifiques expériences. La première méthode d’induction pour favoriser les rêves lucides est issue de l’observateur face à des moutons sautant l’un après l’autre une barrière. Vous allez ainsi dé…compter. Dans votre lit au calme, en position de dodo, le corps physique ne bouge plus d’un cil tout en étant dans la détente vous allez expirer et décompter de 3 à 1 pour peut être décompter de 4 à1 à la prochaine expiration pour arriver à un décompte plus long sur une autre expiration de 7 à 1. Vous pouvez en parallèle intensifier la baisse de vos fréquences cérébrales en accentuant avec une sensation de descente grâce au sens du toucher, le kinesthésique. La lourdeur envahit peu à peu votre corps comme attiré vers le centre de la terre, toujours plus profondément. Toute visualisation peut aider comme un saut vers l’eau de la piscine du haut d’un plongeoir, la descente du haut d’une montagne en vélo…

Donc vous décompter, vous induisez le phénomène de descente puis vous laissez la respiration reprendre un rythme normal, régulier, profond grâce à la détente. Ensuite, vous allez induire avec fermeté, donc vous donner l’injonction suivante à plusieurs reprises, oralement et tout en respectant la plongée vers les sommeil : « je me souviens de mieux en mieux de mes rêves au réveil. » ou «  je veux cette nuit, comme chaque nuit, me souvenir de mes rêves, et il m’est très facile de m’en souvenir au réveil. » , vous pouvez chuchoter ces phrases et si c’est trop fatiguant conserver votre intention à l’esprit. Vous vous endormez paisiblement.

Au réveil

Lorsque vous vous réveillez au matin, notez vos rêves ou enregistrez les à l’orale, il y’a des façons aujourd’hui de retranscrire par écrit ce qui est dit à l’orale comme ce que propose Google avec doc et la saisie vocale dans outil.

Si les rêves ne sont pas encore téléchargés dans votre mémoire, restez immobile et dites vous intérieurement « Je me rappelle dès à présent mes rêves ou je me rappelle immédiatement mes rêves ». Si ça ne fonctionne pas utilisez le décompte de 3 à 1 de l’induction avant le sommeil pour être dans cet état intermédiaire entre sommeil et éveil afin de facilité le rappel de vos rêves. Les souvenirs apparaissent notez les.

Mais il est encore possible que rien ne vient, une nuit sans rêve, alors, ne vous laissez pas impressionné ou découragé. Persévérez ! Petit à petit les rêves seront de plus en plus étoffés. Un petit morceau au début pour s’agrandir ensuite. Les connexons se font et se rétablissent dans votre esprit, la mémoire s’améliore juste en l’entraînant. Donc si c’est dur de vous rappeler faites une pause et reprenez les inductions et le reste dans un ou deux jours.

Vous vous êtes réveillés, les occupations envahissent votre champs d’action mais vous allez inclure une autre pratique pour continuer à maintenir le lien avec ce monde onirique.

Ainsi dans un premier temps vous pouvez relire votre cahier de rêve. Cela vous ancrera dans la conviction que vous pouvez vous souvenir de vos rêves. Vous pouvez même grâce à ce cahier, chercher les liens entre les différents rêves. Y’a des lieux répétitifs ? Des mêmes personnages ? Peut être un événement que vous retrouvez très régulièrement ? Le fait de ce poser ce genre de questions développe votre capacité d’analyse et en parallèle votre mémoire va s’améliorer.

Autre conseil, durant votre journée observez vous et observez le contexte dans lequel vous vivez. devenir rêveur lucide, c’est déjà se mettre en contact avec cet état aux cours de la vie de veille. La technique repose sur deux éléments. Tout d’abord, vous pouvez choisir une situation ou une scène qui est revenue à plusieurs reprises dans vos rêves lucides et la revivre pendant la journée. Prenons l’exemple du faux éveil que vous connaissez peut être. Parfois, nous rêvons que nous nous réveillons et que l’ambiance de la pièce est plutôt étrange ; puis nous nous rendons comptes que nous sommes encore en train de rêver. Cette situation peut être utilisée comme point de départ. Si vous prenez l’habitude de mettre en doute la réalité de votre environnement de veille à chaque réveil réel, vous revivrez ultérieurement d’autres faux éveils qui seront conducteurs de rêves lucides. Le deuxième élément est le fort sentiment vibratoire que l’on ressent parfois en rêve, vibration qui entraîne généralement la conscience de rêver. Nous y reviendrons un peu plus tard en détail car cet état vibratoire est en fait simple à vivre, et vous saurez tout sur le sujet.

Rêve éveillé

Mais évoquons maintenant une technique utilisée en psychothérapie comme en hypnose qui est le rêve éveillé. L’utilisation du rêve éveillé ouvre sur l’inconscient du rêveur et lui permet de soulager divers maux psychiques tout en développant sa conscience. Ainsi le patient se retrouve de plain-pied dans son imagination profonde et peut raconter son rêve en même temps qu’il le vit. Ce qui est intéressant dans cette technique qu’on peut aborder en solo, en autonomie c’est que cette intention tournée vers les rêves permet de lever le voile sur les parties d’ombre qui subsistent en nous, afin de faire la lumière et de vivre une vie plus créative ! Les cauchemars se font alors plus rares ! Ces cauchemars qui tentent de résoudre des problèmes psychiques par une sorte d’électrochoc intérieur, ils sont salutaires et nécessaires. Leur contrôle par le rêve éveillé comme le rêve lucide permet de soulager le rêveur en atténuant leur impact. La démarche consiste à entrer dans le cauchemars pour atténuer ou désamorcer les difficultés psychiques avant qu’elles ne soient dramatisées. Dans le rêve éveillé, on émet une intention,préalablement un objectif caractérisé par le fait de surmonter un cauchemars mais aussi rencontrer des amis, échanger avec un être de sagesse ou plus mystique, se rendre dans un lieu précis… et là la technique flirte avec le remote viewing nommé aussi vision à distance. On peut développer des projets liés à la créativité, résoudre un problème de la vie de tous les jours et plein d’autres possibilités qui ne seront que limité par la faiblesse de l’intuition ou l’imagination. Cette intention liée intiment à votre objectif est votre carburant et nécessaire pour votre voyage. L’intention est écrite sur votre cahier de rêves en s’inspirant de la célèbre phrase d’Émile couet : de jour en jour, mon imaginaire se développe de plus en plus, et ceci des à présent ! Il m’est très facile de me souvenir de mes rêves et là on décrit l’intention comme contacter en rêve l’être que vous avez choisi. Puis dans le démarrage de ce rêve éveillé, on utilise l’état méditatif et léger qui précède le sommeil, où l’on peut utiliser des images mentales en induction pour facilité l’arrivée à cet état qui passe par une détente totale. Il est évident que l’hypnose est au cœur de la pratique tout comme la sophrologie, le yoga nidra, la relaxologie et bien d’autres pratiques.

Puis, le thérapeute accompagne le patient qui va raconter au fur et à mesure le rêve se présentant à lui. Et pour que le rêve arrive et se développe, on utilise le souvenir d’un rêve passé pour le transformer et tenter d’aller jusqu’au bout pour donner un fin plus agréable. Pour cela une vision en trois dimensions contenant toutes les images oniriques arrive, là nous avons le décor en 3D, les personnages, les émotions sont très importantes et permettent de fixer le tableau. Tout en étant attentif à votre vie intérieure, vous la laissez s’exprimer même si ça diverge de ce que vous aviez prévu. Si vous êtes chez vous, tranquille avant de dormir où en pleine nuit et que vous utilisez cette méthode laissez vous aller ensuite au sommeil. En plus de développer les rêves lucides vous allez pouvoir faire de magnifiques rencontres comme celle de retrouver un être cher et disparu. Tout dépend de votre objectif.

Suite au rêve éveillé, ou à un autre moment avant de dormir sans exercices particulier, on demande à un guide de mener au rêve lucide. Ce guide, ange gardien, son soi supérieur, son être divin, la sémantique propre à chacun est à adapter en fonction de ses croyances et expériences, ce guide est une possibilité encore plus simple d’aborder la lucidité dans les rêves. Et nous pouvons tout demander à ce guide. Vous pouvez rencontrer ce guide dans votre safe place, un lieu idéal, peut être plus éclairé, coloré, spirituel. Votre guide vous attend dans cet emplacement et vous lui exposez vos problèmes, ou vos projets, ou votre envie de rencontrer un être en particulier.

Puis suite à cette demande on reste focus sur l’objectif jusqu’à l’endormissement. De cette façon, on s’assure que cette intention ne s’endorme pas avec la conscience de veille, mais qu’elle passe la barrière du sommeil pour aider le rêveur à prendre conscience de son état.

Enfin dans le rêve lucide on peut une nouvelle fois faire appel à ce guide.

Rêve partagé

Continuons maintenant avec ce que j’ai évoqué en début de cet écrit, à savoir le rêve partagé, la première induction est logiquement de se donner un rdv une nuit en rêve avec son partenaire, si cela ne fonctionne pas la première fois, on continue chaque jour à se donner rdv. En plus du rdv, il faut préparer ensemble un scénario. L’idéal étant de l’écrire, pour le lire dans un premier temps plusieurs fois par jour puis une fois imprimé à l’esprit, vous pouvez lâcher l’écrit pour vous rappeler le scénario. En plus de se le répéter en journée il faut le refaire avant l’endormissement. A mon sens dans la construction du scénario, il est intéressant de reconnaître des éléments récurrents et en commun entre les deux rêveurs, pour les intégrer dans l’histoire. De plus il faut s’équiper ou porter sur soi un objet en commun, comme chacun ayant un chapeau blanc sur la tête ou un bouclier à la main, afin de se reconnaître.

Voici en gros le comment pour faire un rêve partagé, c’est plus concis que le rêve éveillé, mais vous avez pu remarquer que tout est une affaire de présence à soi et d’intention.

yoan mryo hypnose spirituelle et transe profonde

Technique du tremblement en esprit

Et comme je l’ai évoqué aussi en début de page, explorons ce qu’on appelle l’état vibratoire qui peut être les prémisses d’une glisse de la conscience vers les plans subtils soit un voyage astral ou sortie hors du corps. S’entraîner à faire vibrer son corps stimule les rêves lucides et surtout ceux associés au vol.

J’ai souvent écouté des témoignages de la part de mes clients qui évoquent les vibrations de manière isolée, comme impossible à revivre. Alors, je vous propose une méthode extrêmement simple issue d’un mix de technique qu’on retrouve en hypnose comme Jacobson ou Elman. C’est tellement simple que ça devrait être un rituel quotidien pour que l’état vibratoire devienne une seconde nature, produit à volonté en quelques secondes.

Vous êtes allongé bien à plat sur le matelas, les genoux légèrement surélevés, les bras le long du corps, La méthode est simple, mais son succès dépend de sa répétition. Vous commencerez par mettre en tension les pieds, jambes et cuisses car c’est cette zone corporelle dont on perd en premier la sensation lorsque la profondeur de la relaxation s’installe. Puis vous continuez la tension sur le reste du corps lors d’un temps poumon plein après une grande inspiration où l’air est donc bloqué. A chaque fois que vous bloquez l’air une fois ça correspond à une partie du corps laisser le temps d’intégrer les vibrations. Pour vous aider en parallèle vous pouvez ajouter une induction visuelle qui consiste à se retrouver au milieu d’une tempête de sable contre laquelle on tente de se protéger via les tensions musculaires. Et lorsque que le muscle se détend suite à une expiration, celui devient tout mou comme une poupée de chiffon et en même temps tremblant, parce que la poupée est dans une voiture qui roule sur une route de pavée.

La partie suivante de l’exercice est décisive et correspond à un style Elmanien où l’on relaxe d’abord le corps physique pour relaxer le mental ensuite. Cette partie suivante consiste à contracter à nouveau les muscles mais en imagination. Cette méthode à l’air un peu fatigante au début mais ses résultats sont étonnants.

Il est important de ne pas trop calculer et compliquer l’exercice car on est sur du ressenti, c’est pourquoi j’invite juste à coupler la respiration avec les tensions physiques dans un premier temps, puis de respirer normalement et juste faire les tensions mentalement pour produire les tremblements. Mais chacun peut adapter la technique à sa convenance, en alternant tension d’un membre physique puis tension de ce même membre mentalement, pour passer ensuite à un autre membre… Idem pour le rythme respiratoire qui peut être adapté à chacun, et c’est à vous de tâtonner et de voir ce qui vous convient le mieux. Pour la respiration on peut faire aussi 4 secondes de contraction progressive en inspirant, deux secondes de tremblement en apnée, quatre secondes de détente en expirant et deux secondes de repos en apnée.

Lorsque vous ressentez les vibrations, passez juste en état de vacuité cérébral, en mode non pensée mais dans l’observation, vous êtes alors une conscience qui ne s’identifie à rien et fais attention à tout. C’est ainsi que vous pourrez porter votre attention sur les tremblements qui les feront juste s’amplifier, votre respiration aussi toujours plus lointaine, vous écoutez les sons de votre environnement, écoutez les acouphènes, observez les phosphènes.

On peut s’aider aussi d’une visualisation pour développer la présence dans son absence. Pour cela on se représente l’endroit dans lequel on est, puis à l’aide de mains imaginaires géantes, on saisit l’image et on la projettes dans l’infini, à une distance telle qu’on ne peux plus rien en percevoir. L’image du corps physique aussi s’en va. Alors une fois que tout est jeté dans l’infini, on reporte son attention sur l’endroit dans lequel on est, si il reste des fragments de visualisation, on continue le lancé vers l’infini. On recommande au tant de fois que nécessaire pour qu’il n’y ait plus d’image. Plusieurs cas de figures prennent place suite à cet exercice : un monde noir avec des nuances de noir et d’ombres, ou un rêve lucide totalement maîtrisé, ou rien, bien que si vous vous êtes entrainé avec les divers techniques précédentes celle ci est impactante, on appelle ça une technique conscientielle qui demande un niveau de pratique avancé. On s’appuie donc sur la visualisation mais on utilise la conscience avec cette forme de présence intense. Petite parenthèse si on part du principe qu’un inconscient collectif existe et peut nous influencer permettant une forme de rêve même en pleine journée, ce genre d’exercice permet de nous libérer et reprendre notre souveraineté. Vous êtes détaché de tout comme présent à tout. Ainsi une dissociation progressive de votre corps chair comme de votre personnalité s’installe et ai favorable justement aux rêves lucides comme les sorties de corps. Vous pouvez revenir aussi si vous le souhaitez à l’accueil des perceptions : mouvement du corps à la respiration, rythme du cœur, les divers sons, acouphènes, phosphènes… on va pouvoir alors dans ce nouveau temps enclencher un processus de focalisation à l’image d’un interrupteur qu’on appuie pour allumer la lumière. Il va juste falloir centrer son attention sur le bout du nez ou sa racine, un sentiment de paralysie se produit au bout d’un certain temps. C’est un petit truc très utile aussi en cas de troubles du sommeil, car on aborde la nuit différemment, en pleine conscience et non dans l’inconscience. Puis dans la pratique on passe du bout du nez à la racine ver le front, et vous cherchez en tâtonnant un point qui devrait faire comme un clic une fois localisé. Ce point est a gardé jusqu’à l’endormissement. Dans l’intervalle il se peut que la sensation vibratoire s’amplifie de façon gigantesque.

relaxation pour reve lucide et voyage astral

Si la concentration dure longtemps, mais que la vibration de ne se produit pas, et que vous commencez à vous agiter, que vous devenez impatient. Un rêve éveillé finit par se déclencher tout seul. Il suffit d’attendre, d’être patient et du rêve éveillé produit spontanément par votre inconscient avec une cinématique qui prendra forme avec des détails toujours plus intenses, vous continuerez sur un rêve lucide, où vous passerez du rêve éveillé, au rêve classique avec un corps physique qui dort et vous, en train d’agir en conscience dans cet univers. Dans la nuit vous vous réveillerez sûrement et ,les tremblements liés à l’état vibratoire reviendront spontanément favorisant entre autre les rêves l’on vol. Alors vous pouvez accéder à cet état vibratoire spontanément ou par votre intention, mais vous pouvez jouer aussi avec une perception énergétique si l’état vibratoire est trop compliqué. C’est à dire simplement qu’en portant la conscience sur un endroit du corps on en intensifie la perception. Par exemple, je place mon intention sur mon bras gauche, ce bras gauche prend de l’ampleur, un peu comme si il se gonflait, je peux même le sentir se soulever, je porte de suite mon intention sur mon bras droit, pour ressentir la même chose. Puis je recommence à gauche et puis à droite, et ainsi de suite. et le fait de porter son attention de façon alternative sur un point puis un autre créé une sensation subtile de mouvement quasi physique comme un balancier. Et ce qui est drôle c’est de rendre cette balance plus intense, plus fort, pour… s’en aller. Pour que la conscience soit éjecté.

On arrive à la fin de cet écrit, merci pour votre patience, votre écoute, votre implication. Un grands nombres de techniques ont été évoqué, et c’est peut être nouveau pour vous. Alors prenez le temps d’intégrer, de digérer. Pratiquez doucement avec sérénité loin de toutes formes de pression, les résultats seront là. Et si je peux me permettre un grossier résumé de ce qui a été évoqué. Comprenez qu’il y’a comme un masque d’illusion devant soi qui représente l’inconscient collectif et a sa part d’influence dans notre vie, l’autre influence est celle de notre personnalité liée à l’égo. La meilleure des percées sur ces influences est d’être pleinement conscient et présent dans l’instant. Ainsi on peut accueillir divers phénomènes et les programmer, donner des indications via l’intention. Ce que nous vivons la nuit n’est que le reflet de ce qui est vécu la journée. Plus de lucidité la journée apportera son lot de rêves lucides.

Vous pouvez commenter cet article si vous avez des questions que je n’ai pas été clair ou que vous souhaitez aller plus loin. Je referais peut être une suite à cet écrit.

Merci une nouvelle fois pour tout, à très bientôt.