Quelle note donnez-vous à cet article?

Un peu d’IRM lors de la modification cérébrale liée à l’hypnose, les résultats sont significatifs. Peut être que dans l’avenir nous pourrons déterminer avec exactitude les différents niveaux de transe comme les méthodes adaptés pour les atteindre. De plus lorsque la conscience sort au delà du corps physique, l’IRM pourrait montrer une activité très proche de 0 soit une mort clinique, pour expérience répétitive et contrôlée.

->Source de l’article ici<-

Modification de conscience de soi

«La suggestibilité hypnotique est liée à la modification de l’activité du cortex préfrontal dorsolatéral», confirme le Pr Antonio Del Casale qui mène des travaux similaires sur l’hypno-analgésie (traitement de la douleur par hypnose), avec le groupe Nesmos (Neurosciences, santé mentale et organes des sens) dirigée par le Pr Paolo Girardi à l’université Sapienza de Rome.


Réussissez le changement rapide pour une action de mieux être

hypnose en ligne ou a distanceAvec un millier d'abonné sur son site, bientôt 10000 sur sa chaîne youtube, avec de nombreuses diffusions gratuites d'audio de méditation guidée et auto hypnose, avec des consultations privées à domicile ou à distance... Depuis 2005, Yoan vous propose des réponses concrètes à des problèmes concrets. 

Vous aussi dès maintenant atteignez enfin ce qu'il de meilleur et juste pour vous!

->Cliquez ici pour une consultation sur-mesure<-


«L’entrée en état d’hypnose est associée à un deuxième mécanisme, ajoute le Pr David Spiegel: une augmentation des connexions entre la partie du cerveau impliquée dans le contrôle exécutif (le cortex préfrontal dorsolatéral ou DLPFC) et la partie qui règle les fonctions corporelles (insula). L’hypnose aide ainsi les gens à contrôler leurs réactions physiques en réponse à des pensées et des facteurs de stress.»

Lire la suite sur sante.lefigaro.fr

[Total : 0    Moyenne : 0/5]